Bibliothécaire 2.0

Publié le par Jean-Marie Zuffellato

La bibliothèque est un des lieux de la cité qui a le plus évolué depuis l’apparition du numérique et en particulier de l’Internet. Le projet Gutenberg, bibliothèque virtuelle, a été conçu pour montrer l’intérêt que représente Internet (liste des livres en français : http://www.gutenberg.org/browse/languages/fr ) et d’autre projets ont vu le jour depuis comme Gallica (http://gallica.bnf.fr ) de la bibliothèque nationale française, ou bien Europeana (http://www.europeana.eu/portal/# ) regroupant des documents de musées et bibliothèques européens  et le dernier en date, qui vient d’ouvrir ses portes : la bibliothèque numérique mondiale (http://www.wdl.org/fr/ ) qui propose des œuvres du monde entier avec une description en sept langues.

Internet est en grande partie une énorme médiathèque, au grand dam des ayants-droit d’œuvres. Et les bibliothèques se sont vite adaptées à ce nouveau média, comme la BnF qui propose en parallèle de son exposition réelle, des expositions virtuelles (http://expositions.bnf.fr/ ) pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer, et même des visites guidées expliquant certaines œuvres.

Les bibliothèques municipales ont aussi vite pris la mesure de ce changement en proposant des accès à des salles informatiques avec formation des utilisateurs à ce nouvel outil. Mais aussi une démarche de renouvellement de leurs services, de leurs modes de relation avec les usagers, de leur image et de leur rapport avec les flux d’informations environnants comme des blog pour mettre en valeur leurs ouvrage/conférences (http://blogapart.bibliotheque.toulouse.fr/ ou http://everitoutheque.viabloga.com/ ) ou comme la BM de Lyon qui propose un blog sur le numérique (http://www.vive-laculturenumerique.org/index.php/ ), l’utilisation du flux RSS a très vite intéressé les bibliothécaire (quelques univers Netvibes de BM : http://delicious.com/webographie_cnfpt/Univers_Biblioth%C3%A8ques ) ou un guichet du savoir (lyon : http://www.guichetdusavoir.org/ , Brest : http://applications-internet.mairie-brest.fr/VIPBI21/Interligo.Web.Front/front.aspx?sectionid=508 ) où vous posez une question et les bibliothécaires vous répondent dans les 72 heures.

Ceci, était un bref aperçu, non exhaustif, mais voyons trois cas particuliers qui montrent bien l'évolution de ce métier par le numérique.

Nouvelle approche du métier de bibliothécaire

Les bibliothécaires/documentalistes spécialisées ont aussi revu leur mode de fonctionnement comme avec la création des URFIST (Unité Régionale de Formation à l'Information Scientifique et Technique).
Les sept URFIST ont pour mission de former les personnels de la communauté universitaire à l'usage des technologies et de la recherche de l'information ainsi que de les sensibiliser aux enjeux de la communication scientifique dans ses divers aspects : recherche, production, traitement de l'information (leur blog : http://urfistinfo.blogs.com/ ).
Mais tout n’est pas rose comme on peut le discerner dans l’édito de la directrice de l’enssib (http://www.enssib.fr/npds/sections.php?op=listarticles&secid=17 ).


Réseau geemik.net, l’expérience de l’ESC Lille

Cette université a anticipé l'évolution de la consommation d'information et a transformé le métier de bibliothécaire/documentaliste en animatrice de communauté, aussi bien pour les étudiants que pour les professeurs.
L’une des problématiques est que la Génération Y (20- 30 ans) utilise Internet mais que leur utilisation n’est pas forcément la plus adaptée à un usage professionnel et le travail de l’animatrice consiste à faire passer l’étudiant de l’Internet ludique à l’Internet professionnel.
Les animatrices de communauté apprennent aux étudiants comment organiser leur visibilité sur internet afin d'être embauchés. La technique qu’elles utilisent est celle de la stratégie d'agrégation des grains de sable qui consiste à commencer avec un petit groupe qui va polliniser les autres (On ne décrète pas le changement mais par la structure dissipative : on passe par des individus convaincus qui vont après faire de la pollinisation de leur entourage) et comme leitmotiv : un usage = un outil.

Retour d’expérience après 12 mois : Elles comparent leur projet à une grosse pelote de laine avec plein de nœuds et qu’il faut dénouer nœud après nœud.


Doc Forum

Née en 1996, à Lyon, de la volonté d'universitaires et de professionnels des métiers du savoir l'association Doc Forum a une vocation scientifique et culturelle de transmission du savoir, de diffusion de la connaissance et d'échanges entre concepteurs et utilisateurs, dans les domaines de l'édition, de la documentation, des bibliothèques, de l'enseignement, de la formation et de l'entreprise.
Doc Forum travaille avec la BM de Lyon au niveau du blog sur le numérique et l’organisation de conférences sur ce sujet mais leur travail est aussi dirigé vers les entreprises pour que celles-ci utilisent au mieux les ressources de cette nouvelle ère de l’information.

 

Publié dans Projets

Commenter cet article