Les sites communautaires de quartier

Publié le par Jean-Marie Zuffellato

Les Réseaux sociaux

Le dernier buzz de l’Internet, même s'ils ont toujours existé en IRL (In Real Life : dans la vrai vie),  ce concept a été importé dans le monde numérique1 qui a permis d'en simplifier le principe. On peut rentrer en relation d’une relation d’une relation très simplement sans demander aux différents membres de la chaine leur bon vouloir, on est passé d’un réseau social fermé mais basé sur les relations humaines à un réseau social ouvert mais avec peu de rapport humain.

Comme certains membres de la génération Y (20-30 ans) font des bonds derrière l’ordinateur (les natifs numérique, ou Digital Native en VO, qui ont moins de 18 ans ne s’intéressent pas encore à l’urbanisme), je vais donc m’expliquer.

On ne peut s’occuper que d’un maximum de 150 amis à la fois (nombre de Dunbar) et lorsqu’on voit sur certains profils des personnes avoir plusieurs centaines d’amis, ceux-ci ne sont plus là pour faire du relationnel humain. Et c’est ce type de profil qui m’invite régulièrement à des groupes de discussion (hub dans le jargon du web 2.0) pour lesquels je n’ai aucun intérêt. Même si je ne suis pas quelqu’un de très ouvert, l’un des principes d’une relation est de s’intéresser à l’autre !

 

 


Les Réseaux sociaux géo-localisés

On trouve des réseaux sociaux numériques pour tous les gouts (business, sports, sexe, cinéma, chat, religion, musique …) mais nous nous intéressons en particulier au réseau social de voisins.

C’est déjà un réflexe naturel de se regrouper suivant sa ville. Lorsque je me suis inscrit sur Facebook et sur Viadeo, les premières personnes qui m’ont contacté pour être leur ami étaient de la même ville que moi (ceux qui ont plus de 150 amis dans leur profil !) et cela permet de mieux appréhender l’univers des réseaux sociaux numériques avec ce côté "rapprochement physique".

Il était donc normal de voir apparaitre des réseaux sociaux tournés vers le voisinage. Lorsque l’on parle de révolution du web 2.0, il faut remettre les choses en place, ce n’est qu’une évolution. Et les réseaux sociaux, et en particulier ceux de voisinages, ne sont qu’une évolution numérique de ce qui existe/existait comme l’entraide en voisins dans nos campagnes et que l’urbanisation avait fait disparaitre. Il est intéressant de voir que c’est par le biais d’un média anonyme par excellence que les liens de voisinage peuvent se retisser.

 

 

Voisineo ( http://www.voisineo.com/ )

Pour écrire cet article, j’ai fait un tour sur les sites communautaires de quartiers et voici une présentation de celui que j’ai préféré.

Le site a été créé par 3 jeunes étudiants lyonnais en 2008.

 

L’inscription

Inscription simple même si je trouve le choix des hobbies limité. Par exemple, je suis fan de jeux de société et il n’y a pas ce choix dans la liste des hobbies mais lorsque vous êtes sur le site et que vous cherchez un groupe proche de chez vous, les groupes sur le jeu de société existent. Une meilleure cohérence aurait été un plus comme proposer les groupes correspondants à ses hobbies, un peu comme propose 'copainsdavant' sans tomber dans ses excès (inscription automatique à ces groupes).

 

Le site

Site simple et efficace.

Sur la page « actu », il propose les dernières nouveautés de votre ville, rien de transcendant mais utile pour ne pas être perdu comme sur Facebook !

Une page « voisins », visualisant vos voisins les plus proches. Possibilité de recherche par critère comme le hobby mais on retombe sur le problème de l’inscription.

Une page « sorties », pour ceux qui sont seuls et qui veulent se faire des amis, mais il existe des sites spécialisés dans le domaine comme  http://onvasortir.com/ (pour Lyon : http://lyon.onvasortir.com/ ).

Une page « groupe » comme les sites communautaires classiques mais plus tournée vers l’organisation de rencontres.

Une page « Bonnes adresses », intéressant pour les petits commerçants qui n’ont pas les moyens de faire leur propre site.

Une page « Petites annonces » qui se démarque d’e-bay par son approche visuelle de la localisation du vendeur.

 

La communauté

A atteint une taille critique pour que l’on trouve quelques voisins/groupes ayant des affinités avec nous mais il est peu probable que vous rencontriez sur le site un voisin d’immeuble.

 

Première impression après inscription

Mon préféré des sites de réseaux sociaux de voisinage car il est vraiment tourner vers un site d’entraide et de rencontre entre voisins et non comme un énième site de réseaux sociaux.

 

 

Vidéo de présentation 01net

 

 

 

 

La fête des voisins

A noter qu'il existe la fête des voisins « immeubles en Fête » organisé par Voisins Solidaires. Et pour sa dixième édition, celle-ci aura lieu le mardi 26 mai 2009.

Retrouvez toute les informations sur la fête des voisins sur leur site : http://www.immeublesenfete.com/

« Voisins solidaires » veut aussi développer la solidarité de voisinage. http://www.voisinssolidaires.fr/

  Sinon Voisineo propose de géo-localiser tous les événements organisés lors de cette journée.

 

 


1 : Les réseaux sociaux existaient aussi avant dans le numérique, en particulier dans les jeux mais ceci se faisait par discussion sur des forums ou listes de diffusion dédiées mais la nouveauté du web 2.0 a été de formaliser le concept de « Réseau social ».

Publié dans Projets

Commenter cet article