Un colloque ville numérique, ça parle de quoi ? - partie 1

Publié le par Emmanuel Cellier

Un programme en construction

Le programme est en cours d’écriture, au gré de nos échanges avec la FING ou bien au sein de l’équipe de préparation.

Mais il se dessine une trame autour de mots comme mobilité, proximité, multipolarité, vivre ensemble, sociabilité, interactivité… n’hésitez pas à venir enrichir cette trame de vos propres mots.

 

Le numérique et les nouvelles pratiques de mobilité

Notre rapport à l’information change en se démultipliant et en se nomadisant. Les objets qui nous entourent sont porteurs d’une dimension nouvelle… ils entrent dans l’espace-temps par l’information évolutive, adaptée, interactive qu’ils peuvent dorénavant délivrer.

Un exemple : avec la mécanisation des panneaux publicitaires, nous étions passés d’une réclame statique à une multiplicité de messages ; avec leur numérisation, nous passons de la multiplicité à l’adaptabilité.

 

Une place publique d’échange

Le contexte urbain n’est plus immobile, il devient tactile, intégrateur de contenus. Il fait sens pour celui qui le fréquente car les outils numériques se mettent à son service, pour lui indiquer la prochaine station velo’v libre, la qualité des restaurants alentours, l’histoire du quartier, la promotion en cours sur un produit, les itinéraires de délestage, les personnes souhaitant co-voiturer, l’état de la pollution de l’air, etc. Toutes ces informations utiles au quotidien étant elles-mêmes alimentées, commentées, enrichies, par d’autres utilisateurs de la ville numérique. La ville renforce, via l’interface numérique, son rôle de forum, place publique d’échange.

Publié dans Colloque

Commenter cet article